Blog consacré aux littératures africaine et caribéenne. En sommeil depuis octobre 2010.

mercredi 11 janvier 2017

« D'une traite », de Fabien Mollon


J'ai le plaisir de vous présenter « D'une traite », mon premier roman, récit d'anticipation dont l'intrigue se déroule en grande partie au Sénégal. Il est disponible en versions numérique et papier à cette adresse : http://www.librinova.com/librairie/fabien-mollon/d-une-traite

Le contexte
Années 2050. A cause d'une utilisation abusive de pesticides et autres substances chimiques, l'Europe est touchée par une stérilité à grande échelle. Pour pallier le manque de main d’œuvre et enrayer le déclin démographique, elle fait appel à une immigration massive... et forcée. La France a ainsi passé un accord de gestion des flux migratoires avec le Sénégal : à Dakar, l'Aneci, la très redoutée Agence nationale pour l'émigration et la coopération internationale, dresse des listes d'« émigrés volontaires » qu'elle envoie à Paris en échange de confortables transferts de fonds.

Le résumé
Mbagnick, un étudiant appelé par l'Aneci, entre dans la clandestinité. Il fuit dans la région du Sine Saloum avec deux « camarades », direction un « camp d'entraînement » destiné à organiser la résistance... Pendant ce temps, Badou, syndicaliste étudiant, prépare la révolution malgré les pressions de l'Aneci, et Yandé, doctorante en biologie, planche sur le volet scientifique de la politique dite de « Coopération internationale ». Parallèlement, en France, Yannick désespère de gagner un jour la confiance de sa mystérieuse compagne fraîchement débarquée...

L'intention
A travers ce court roman, j'ai voulu revisiter les relations entre la France et l'Afrique, de l'esclavage à l'impérialisme économique en passant par la colonisation. En imaginant comment cette relation pourrait tourner selon les besoins futurs de l'Europe, j'entends dénoncer la vision utilitariste qu'a la France de l'Afrique. En creux, il s'agit aussi de se faire l'écho de la politique migratoire française. Ainsi, les centres de rétention français se transforment dans le roman en « centres de transit » sénégalais... A un niveau plus humain, j'ai voulu aborder les tiraillements des personnages, qui cherchent leur place dans l'histoire présente et oscillent sans cesse entre résignation/collaboration et indignation/résistance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire